Promenade 2

 

Sentier de randonnée du bois de Chantelauze PR 47

Le circuit balisé débute depuis le pont de la D 22 qui emjambe la Senouire, non loin du bourg de Saint-Pal de Senouire.
Remonter la D 22 à l’opposé du bourg de Saint-Pal en direction de Clersanges.
Après 300 m, on débouche au carrefour des D 4 et D 22.
Point n° 1 : Tourner à droite et prendre la D 4 en direction de Clersangles ; après 700 mètres, alors que la départementale vire à droite, on découvre à main gauche une petite route gravillonnée.
Point n° 2 : Quitter la D 4 et prendre, à gauche donc, cette route qui s’élève en serpentant et atteint les premières maisons de Clersanges. Elle se sépare alors en deux voies gravillonnées : suivre celle de gauche qui poursuit l’élévation et débouche, entre les maisons, sur une voie perpendiculaire également gravillonnée.
Couper celle-ci et prendre en face un chemin de terre qui passe entre deux bâtiments et se poursuit entre les pacages.

Après une légère élévation, le chemin s’abaisse et se sépare en deux voies.
Poursuivre à main gauche,franchir un petit ruisseau et s’élever de façon assez pentue parmi les plantations de résineux.
Parvenir sur une portion plate de laquelle on aperçoit, droit devant, la tour de télécommunication appelée ici "Tour de Connangles", puis découvrir sur la gauche un chemin de terre.
Point n° 3 : Laisser partir droit devant le large chemin pour prendre, à gauche donc, celui qui s’élève légèrement en direction des résineux.
Après une partie à découvert entre terres cultivées et pâturages d’où l’on a à main droite une très belle vue sur l’abbaye de La Chaise Dieu, on parvient dans un carrefour.

Laisser partir, à droite le chemin qui s’abaisse en direction de Pissis et prendre, droit devant, un chemin, parfois humide, qui se dirige en droite ligne sur le hameau de Molimard (ou Monlimard). On rejoint une route gravillonnée perpendiculaire.
Point n° 4 : Virer à gauche sur cette route et s’élever pendant 250 mètres ; on découvre alors sur la droite un large chemin caillouteux.
Quitter la route et prendre ce chemin, sur la droite donc, qui s’élève légèrement (belle vue à droite sur La Chaise Dieu et son abbatiale) ; tandis que le chemin s’infléchit sur la gauche, la pente s’accentue pour devenir carrément pentue sur une très longue portion.
On parvient dans une portion plate où l’on remarque les méfaits de la tempête du 10 novembre 1982 qui a décimé, sur la gauche, le Bois de Chantelauze.
Laisser partir un chemin qui s’abaisse sur la gauche et rejoindre une zone dégagée d’où l’on peut jouir sur la gauche, d’une très belle vue sur le massif forestier de la Chaise Dieu et, plus loin, par temps clair sur les monts du Mézenc.
Le chemin s’abaisse très agréablement entre les résineux et est rejoint à droite comme à gauche par un petit sentier.
Point n° 5 : Laisser partir droit devant le large chemin de pouzzolane, pour prendre, à main gauche, ce petit sentier herbeux, pas très évident, qui s’abaisse fortement, la plus part du temps ombragé, et devient plus marqué par les roues des engins forestiers.
Il s’infléchit sur la droite pour rejoindre la route de Molimard à Collat.
Couper cette dernière et prendre en face une sente herbeuse qui se fraye un passage entre les arbres (résineux et feuillus). 30 mètres après, laisser partir droit devant le chemin le plus évident pour prendre à main gauche une autre sente qui se maintient entre les résineux.
Quelque peu embroussaillée, elle s’infléchit sur la gauche et devient ensuite nettement marquée.
Traverser une partie où abonde le genêt et virer sur la gauche pour atteindre les premières maisons du Sap où débute une route gravillonnée.
Point n° 6 : Laisser partir droit devant la route gravillonnée et prendre, à main droite avant la maison, un petit chemin de terre bordé de blocs de pierre, de buissons et d’arbustes.
50 mètres après, on rejoint, venant de la gauche, un bon chemin de terre ; l"emprunter droit devant et s’abaisser entre résineux et feuillus.
On rejoint un large chemin perpendiculaire au début d’une petite clairière située à main droite.
Point n° 7 : L’emprunter à main gauche et se maintenir un temps entre résineux (situés à gauche) et pâturages ou terres cultivées (à droite).
150 mètres après, le chemin se sépare en deux voies.
Tourner à main gauche et emprunter le bon chemin de terre qui s’abaisse très sensiblement entre les résineux.
On sort par la suite à découvert et on aperçoit, droit devant, le bourg de Saint-Pal de Senouire.
Atteindre la D 22 et la traverser pour prendre en face un chemin herbeux ; celui-ci rejoint à son tour la D 4 que l’on coupe elle aussi pour prendre, en face, un chemin de terre qui ramène au point de départ du circuit.


Site réalisé par L'artisan de la toile | Espace privé